Fernell Franco à la Fondation Cartier

Très belle rétrospective à la Fondation Cartier, où le documentaire et l’art se rejoignent pour proposer une autre appréhension du réel. Fernell Franco, photographe colombien, travaille le matériau après la prise : absence de fixateur, réhaut des couleurs, ajout de produits chimiques, collages précipitent la disparition, l’évanescence ou la dislocation : mémoire et disparition sont au coeur de ce travail qui magnifie les âmes populaires de Cali. Son ami Oscar Muñoz lui dédie ici une œuvre.

Jusqu’au 05 juin 2016 à la Fondation Cartier

fernell-franco-1-2130803311

Photographies du site http://www.parisbouge.com/mag/articles/fernell-franco-la-ville-de-cali-claire-et-obscure-a-la-fondation-cartier-2646

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s